Bien vivre au Bois-d’Oingt et en Pays Beaujolais 3 août 2012 – Présentation de l’association...

 Le Bois-d'Oingt vue

Présentation de l’association «  Bien vivre au Bois-d’Oingt et en Pays Beaujolais » Association agréée en 2011 au titre de l’environnement pour le département du Rhône.

Cette association a été créée en 2006, sous le nom « Bien vivre au Bois-d’Oingt », déclarée à la Préfecture du Rhône, Sous-Préfecture de Villefranche-sur-Saône, le 30 octobre 2006.

Lors de l’Assemblée générale du 24 avril 2010, des modifications ont été apportées : Modification du nom de l’association, qui devient «  Bien vivre au Bois-d’Oingt et en Pays Beaujolais ». Complément des statuts pour élargir le périmètre géographique.

Ces modifications ont fait l’objet d’une déclaration à la Sous-Préfecture de Villefranche-sur-Saône le 24 juin 2010, .

Buts de l’association : Elle exerce à titre principal des activités effectives consacrées à la protection de l’environnement et à l’urbanisme. Ses statuts prévoient : «  Cette association a pour but : la préservation et l’amélioration du cadre de vie du village du Bois-d’Oingt dans son environnement du Pays des Pierres dorées et du Beaujolais. Dans le cadre du développement durable de la région, elle intervient en exerçant tout droit de défense et d’action pour la préservation du patrimoine et de l’environnement, l’amélioration de l’habitat et de l’urbanisme et la protection de la nature et de la qualité de vie. »

  • Au minimum une assemblée générale annuelle et une à deux réunions générales des adhérents par an. Des réunions du Conseil d’administration ou du Bureau : 4 à 6 fois par an.
  • Information des adhérents : envoi de 2 à 4 bulletins d’information par an sur les activités de l’association et sur la politique d’urbanisme de la commune. Après chaque assemblée ou réunion générales, un compte-rendu est envoyé à chaque adhérent.

Les adhérents : Le nombre d’adhérents cotisants, stable entre 2006 et 2010, a doublé en 2011. 55 % habitent Le Bois-d’Oingt et 45% d’autres communes.

Les recettes de l’association sont constituées des cotisations des adhérents. Les dépenses sont des dépenses de communication : photocopies, frais postaux, location de salles ou de matériel, photos, achats de matériels.

Les activités

1.    Urbanisme.

  • Réflexions et propositions. Diffusion d’un document de projet d’urbanisme rédigé en 2008 et présenté aux candidats aux élections municipales du Bois-d’Oingt. Proposition de règles à respecter pour améliorer le cadre de vie (voirie, espaces verts, arbres remarquables, espaces publics, circulation)- Participation de plusieurs membres de l’association à la Commission mise en place par la commune pour la préparation du nouveau PLU (25 réunions en 2008- 2009-2010)
  • Suivi des permis de construire demandés ou autorisés sur la commune du Bois-d’Oingt  depuis 2006. Etude des cas jugés contestables par les voisins des projets ou par les adhérents dans le cadre de la protection des paysages, de la sécurité et du cadre de vie. Plusieurs recours gracieux auprès du Maire du Bois-d’Oingt, signataire des permis. Un recours contentieux en 2007, puis en 2009 auprès du Tribunal administratif de Lyon.
  • les accès handicapés (voirie, commerces…) : Pétition en 2007 pour obtenir la création d’un trottoir. Prise en compte dans les recours gracieux de l’accessibilité aux handicapés.

2.    Protection et mise en valeur du patrimoine

  • Interventions auprès de la commune sur le patrimoine, restauration de la chapelle du cimetière, petit lavoir, maison bourgeoise et son parc légués à la commune…
  • Organisation, en décembre 2008, d’une présentation publique de diaporamas, constituant un début d’Inventaire photographique des types d’habitat des Pierres dorées, des paysages des différents quartiers de la commune, de l’intégration des constructions dans les coteaux de vignes, des îlots de verdure des propriétés privées. Présentation d’extraits de ces photos lors du Forum des associations de la Communauté de communes en 2010.
  • Présentation d’une conférence lors des Journées du Patrimoine de Pays, en juin 2010, sur le thème du Moyen-âge et des restes du château du Bois-d’Oingt.
  • Organisation des Journées du Patrimoine de Pays en juin 2012 : circuit dans des propriétés viticoles « Caveaux et pigeonniers en Beaujolais des Pierres dorées » et exposition sur le thème « La cuisine de nos grands-parents ».

3.    Protection de l’environnement

  • Proposition de réaliser un inventaire des arbres remarquables de la commune en vue de les identifier et de les protéger dans le cadre du PLU (non acceptée).
  • Participation aux «  Rendez-vous aux jardins » de juin 2010 et juin 2011. Ouverture exceptionnelle par la commune du Parc Pichat au public pour faire découvrir ce parc. Réalisation par l’association d’une exposition sur le thème « Un jardin public pour quoi faire ? » avec enquête auprès des visiteurs sur le devenir du Parc. Les résultats de cette enquête ont été affichés en 2011 et remis à la commune. Démarches en 2010 et 2011 pour que ce parc, qui était en bon état en 2009, soit ouvert rapidement au public.
  • Organisation le 11 septembre 2011, à Theizé, avec d’autres associations, d’une journée de réflexion « Quel devenir pour la région des Pierres dorées ? » : quel type de développement ? viticulture, tourisme, paysages, infrastructures… Pays d’art et d’histoire ?
  • Implantation d’un 2e pylône de télécommunications au Bois du sud, à proximité du pylône déjà existant. Démarche auprès de la commune et recours en 2011.

4 -Aménagement du territoire

  • Urbanisme rural : en 2008, démarche auprès des élus des Communautés de commune du Pays Beaujolais, du SCOT, des élus du département et région sur les excès des promoteurs dans le Beaujolais. Questions au SCOT sur les quantités de logements à construire dans les communes du Pays Beaujolais et sur les densités recommandées. Participation à l’enquête publique du SCOT, en 2009.
  • Assises des Territoires ruraux en novembre 2009. Participation à la réunion de Villefranche-s-Saône. Rédaction d’un document listant des propositions sur l’urbanisme, la culture (médiathèques), les commerces, les points de vente des producteurs. Réflexions sur le développement de l’urbanisme commercial des bords de route et la nécessité de créer ou développer ou maintenir des centres de villes ou de village actifs et vivants. Les conséquences de l’arrivée de l’A89 sur les villes et villages proches.
  • Démarches auprès des candidats aux différentes élections sur ces questions d’aménagement du territoire pour la région du sud-Beaujolais.  
  • De 2007 à 2012, plusieurs articles ont paru dans la presse régionale sur les activités de l’association.
  • Projet d’autoroute Les Olmes-Arnas. Depuis novembre 2010, préparation de dossiers sur le projet d’autoroute qui menace la communauté de communes du Bois-d’Oingt : diverses démarches, réunion publique en février 2011. Coordination avec d’autres associations.
  • En 2011 et 2012, participation aux activités de la Coordination des Associations du Beaujolais.
  • Débat Public sur le projet de LGV-Paris-Orléans-Clermont-Lyon (octobre 2011-janvier 2012). Participation active de l’association, de ses adhérents et de la Coordination des Associations du Beaujolais.
  • Contacts : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Tél. 04 74 71 66 68 ou 04 74 71 87 11

Mise à jour août 2012                                                                                        

Joomla templates by a4joomla