Bernard Perrut - député-maire de Villefranche-sur-Saône accueil réunion du Débat public LGV-POCL le 1 décembre 2011.... Ce projet, à mon sens, et je le dis clairement, doit prendre en compte, tous les enjeux: les enjeux humains, les enjeux sociaux, les enjeux agricoles, les enjeux environnementaux, les enjeux technologiques…

  Je suis heureux de saluer chacun et chacune d’entre vous, soyez les bienvenus dans cette ville de Villefranche, cette ville chef-lieu d’arrondissement, au nord du département du Rhône, ville aussi qui se veut un pôle d’équilibre au nord de la Région Rhône-Alpes.

La réunion de ce soir est une réunion importante et bien sûr, je voulais saluer les représentants de la Commission Nationale du Débat Public qui sont à cette table, autorité administrative indépendante qui lance ce soir, parmi nous, dans ce nord du département du Rhône, le débat public sur le projet de ligne ferroviaire à grande vitesse Paris-Orléans-Clermont Ferrand-Lyon, qui sera présenté au cours de cette soirée, je suppose, par Réseau Ferré de France et je salue ses représentants parmi nous à cette table.

Il est vrai que c’est un projet inhabituel pour nous tous, projet inhabituel par sa taille, plus de 500 kilomètres de voies, cinq régions, quinze départements, 17 millions d’habitants concernés... Ce projet, à mon sens, et je le dis clairement, doit prendre en compte, tous les enjeux: les enjeux humains, les enjeux sociaux, les enjeux agricoles, les enjeux environnementaux, les enjeux technologiques. Il est donc important qu’aujourd’hui, ici même à Villefranche, tous les acteurs concernés puissent s’informer, puissent s’exprimer, puissent dialoguer.

Il est important de connaitre, et vous allez nous les présenter, ce projet de territoire à travers des scénarii, à travers aussi des variantes sur lesquelles vous pourrez apporter effectivement votre point de vue, d’où l’intérêt de la venue de la Commission Nationale du Débat Public que nous connaissons parfois peu, et je vous prie de nous en excuser, dans nos territoires français. Cette institution présidée par Monsieur Michel Gaillard, qui est représentée ce soir par Monsieur Klein qui animera les débats, cette autorité administrative ne fait que mettre en œuvre un certain nombre de dispositions législatives: la loi de 1995, dite la loi Barnier, la loi de 2002 relative à la démocratie de proximité et la loi de 2010 qui concerne l’engagement national pour l’environnement…

 Pourtant, je conclurai en posant quelques questions: Faut-il ce projet? Quel coût pour ce projet? Pourrons-nous y faire face? Quels changements va apporter ce projet sur nos territoires, dans nos paysages? Et enfin une question concernant ce projet et son arrivée sur Lyon: Lyon pourra-t-il faire à cette évolution d’un nœud ferroviaire très important?

 Telles sont simplement quelques lignes, quelques pensées qui me viennent à l’esprit, mais bien évidemment, tout au long de la soirée, vous saurez, les uns et les autres, vous exprimer. Nous savons bien que toute évolution doit se faire en termes de communication, que toute évolution aussi doit se faire mais toujours dans le respect de la qualité de la vie et de l’environnement, c’est pour moi en tout cas une donnée essentielle...En tout cas,  je souhaite que cette soirée, nous permette de connaître le projet, de pouvoir nous exprimer et surtout, Monsieur Klein, d’être entendus. …

Joomla templates by a4joomla