Verticalité- Comment construire en Suisse et ailleurs ? débat les 12 et 13 septembre 2020

En Suisse, les journées du patrimoine se dérouleront les 12 et 13 septembre 2020.

Un débat à l’ordre du jour, en urbanisme, sur le thème de la verticalité et du patrimoine.

https://www.nike-kulturerbe.ch/fr/venezvisiterch-journees-du-patrimoine/annees-prochaines/

Attention : ces journées sont indépendantes des Journées européennes qui, elles,

sont prévues les 19 et 20 septembre 2020,

et dont le thème n’est pas encore fixé en ce 1 mars 2020.

Verticalité

Les Journées du patrimoine des 12 et 13 septembre 2020 invitent le public à participer au débat sur le thème « Verticalité ».

Comment pouvons-nous conserver nos villes, villages et bâtiments de valeur, tout en créant de nouvelles habitations et de nouveaux espaces ouverts de qualité au sein du milieu bâti ? 

On estime qu’en 2045, dix millions de personnes vivront en Suisse. Comme tout le monde veut se loger, travailler et se détendre, les besoins en surface habitable et en infrastructures affectées à la mobilité ne cessent de croître. Mais, en même temps, il est essentiel de mettre fin à l’étalement urbain : on continue aujourd’hui de bétonner chaque jour l’équivalent de huit terrains de football. Désormais, la formule magique n’est plus « bâtir en pleine nature », mais « urbaniser à l’intérieur du milieu bâti ». Pour que les habitants se sentent bien à l’intérieur d’un environnement plus compact, il faut cependant que le processus de densification soit mené avec un grand soin, ce qui implique aussi une gestion responsable du patrimoine bâti.

 Bâtir des constructions de qualité à l’intérieur du milieu bâti

Les Journées du patrimoine 2020 poseront des questions telles que : Comment continuer de bâtir ? Comment favoriser le bien-être ? Comment garantir la qualité des nouvelles constructions et des nouveaux espaces ? Les Journées du patrimoine présenteront une série de bonnes pratiques en matière d’agrandissements, de surélévations, de transformations et de nouvelles constructions. Ces exemples permettront de débattre de la question des conflits d’intérêts qui peuvent apparaître entre protection du patrimoine bâti, besoins de la population et densification urbaine.

Des exemples

Les Journées du patrimoine 2020 montreront ainsi comment une laiterie industrielle s’est métamorphosée en haute école, comment un incendie dans un bâtiment parlementaire a permis l’éclosion d’un chef-d’œuvre d’architecture ou comment une ferme désaffectée et sa grange sont devenues une maison d’habitation. Elles aborderont certaines questions soulevées par la construction en milieu bâti : Peut-on démolir une maison à colombage de valeur en plein centre d’un village pour construire à sa place un bâtiment de plus vastes dimensions ? Et que feront les archéologues si, lors des travaux, les pelleteuses tombent sur des amphores romaines ?

Pour répondre à ce genre de questions, il faut partir du bâti lui-même. Vues d’en haut, les interactions entre les différentes parties de l’habitat sont aisément repérables. Quant à la silhouette d’une ville, elle constitue une sorte de décor de théâtre et nous offre des points de repère. La construction au sein du milieu bâti doit s’inspirer de telles mises en perspective.

Lorsque nous surélevons, agrandissons ou transformons des bâtiments, nous devons nous assurer de préserver le patrimoine bâti et de créer des habitations et des espaces ouverts de qualité. Réservez les dates des Journées du patrimoine et venez débattre avec nous sur le thème « Verticalité »

 

 

Joomla templates by a4joomla