LGV-POCL : paroles du Débat - Laureen POUPIER- Orléans-  Pourquoi toujours du TGV ? Ce qui manque c'est un réseau en bon état et des gares en ville (pas des gares TGV au milieu des betteraves)…Sur une ligne bien entretenue, un corail atteint 200 km/heure : n’est-ce pas suffisant ?... Ceux qui rêvent de LGV ont-ils déjà habité près d'une ligne où passent des TGV ? Par expérience le bruit porte au moins jusqu'à 1 km de la ligne…

 

Pourquoi toujours du TGV ? Nous sommes tous convaincus qu'il faut réduire notre consommation énergétique. Or quand la vitesse d'un train double, cela multiplie par quatre sa consommation d'énergie ! Sur une ligne bien entretenue, un corail atteint 200 km/h : n'est-ce pas suffisant ? Et puis pour qui fait-on cette ligne ? Comme le disait quelqu'un d'autre ici, pour quelques privilégiés. Dans le contexte économique actuel, la majorité des gens préfèrera voyager certes un peu moins rapidement mais surtout moins cher. En outre le principe des trains à réservation est contraignant, pas du tout adapté à des trajets quotidiens dans le cadre professionnel, ni même pour une escapade décidée à la dernière minute. Et si cette ligne ne sert même pas à améliorer le trafic fret...

 Bien sûr que des villes comme Bourges ou Clermont ont besoin d'être mieux desservies mais pas forcément par une ligne TGV. Des corails, des TER seraient bien plus intéressants, permettraient de desservir plus de gares. Ce qui manque c'est un réseau en bon état et des gares en ville (pas des gares TGV au milieu des betteraves, inaccessibles comme Vendôme ou les gares TGV du Nord-Est).

 Et non, jamais un TGV ne s'arrêtera à Orléans : pas forcément parce que c'est un cul de sac (des TGV s'arrêtent à Tours qui est aussi un terminus), mais par gain de temps : déjà de moins en moins de trains s'y arrêtent au profit de la gare des Aubrais. Que Grouard, le maire d'Orléans, arrête de rêver de gloire et de grandeur ! Que finissent déjà les travaux de cette "nouvelle" gare dont on attend depuis au moins 5 ans qu'elle soit terminée.

 Ne parlons même pas de l'impact environnemental : entre les ouvrages d'art, les déblais et remblais, le bruit, les zones protégées ou inondables traversées (Sologne, vignobles etc.)... C'est aussi délirant que la ligne Paris-Bordeaux, qui pour aller au plus droit, multiplie les terrassements, au point d'avoir tant de déchets de déblai et qu'il ne savent pas quoi en faire, et coupe en plein à travers des zones sensibles comme le Haut-Poitou ! Ceux qui rêvent de LGV ont-ils déjà habité près d'une ligne où passent des TGV ? Par expérience le bruit porte au moins jusqu'à 1 km de la ligne. Ce projet me paraît tout simplement absurde, d'un point de vue énergétique, environnemental économique et social.

Joomla templates by a4joomla